Bien à savoir

6 conseils pour bien choisir son sextoy

conseils pour bien choisir son sextoy

Vous êtes un(e) fan des objets de plaisir ou vous désirez vous en procurer un pour débuter ? Rendre sa masturbation plus originale ou vivre des ébats plus intenses n’a jamais été plus en vogue, surtout avec ces derniers temps de confinements pandémiques. Alors, sus aux sextoys ! Mais pour celles (et ceux) qui débutent ou en cherchent de nouveaux, comment bien choisir ?

En matière de sextoys, que ce soit dans une boutique spécialisée ou sur un site en ligne, l’offre est immense sur le marché, et vous risquez d’avoir du mal à choisir. En fait, la clé c’est de juste penser à ce qui vous convient le mieux. Afin d’acheter le sextoy qui vous conviendra le mieux, il faut vous poser les bonnes questions et faire attention aux détails importants.

1. Quelle matière et quelle qualité ?

Il faudra éviter certaines matières dont sont faits les modèles de sextoys. Ainsi, les modèles en caoutchouc et autres matières renfermant des phtalates (produits chimiques potentiellement cancérigènes) sont fortement déconseillés. Il faudra privilégier les modèles en matières douces non irritantes et faciles à entretenir. Le latex est donc fortement déconseillé : c’est une matière assez poreuse qui recueille toutes les bactéries et favorise ainsi les infections. De plus, il ne se nettoie pas facilement et a tendance à irriter. Optez plutôt pour le silicone. Il est doux, vous évite les allergies et irritations, et dure dans le temps. Préférez également les sextoys flexibles aux rigides (ces derniers ne vous procureront que peu de plaisir).

Acheter un sextoy d’une marque reconnue est l’assurance d’une bonne qualité (peu de risque d’irritation ou d’allergie à l’usage). Un sextoy peu coûteux n’est pas forcément de mauvaise qualité, mais souvent le coût abordable veut dire que la matière de conception est souvent bon marché, donc pas toujours bon pour la santé du consommateur.

2. Quelle stimulation ?

C’est selon vos désirs. Décidez quelle partie vous voudriez stimuler pendant vos instants de plaisir. Il existe des sextoys pénétrants et des non pénétrants.

Si vous préférez une stimulation du clitoris (comme la majorité des femmes), la stimulation externe non pénétrante vous convient le mieux. Optez alors pour le vibromasseur ! Qu’il soit en forme de petit galet, que ce soit un modèle « rouge à lèvres » ou plutôt un modèle fonctionnant par pulsations d’air, votre stimulateur clitoridien vous comblera.

Si vous préférez la stimulation vaginale (ou anale), optez pour des modèles vibrants ou non vibrants (comme le masseur wand).

Il existe aussi des sextoys procurant une double stimulation, comme le modèle « rabbit » (le gode lapin). Avec son double embout (usage interne et externe), vous ne vous ennuierez pas !

le gode lapin

Quel que soit votre choix, privilégiez un modèle souple adapté à votre anatomie et qui a aussi la bonne taille (surtout pour la stimulation interne, pas trop petit ni trop gros).

3. Des sextoys pour vos ébats en couple ?

Si vous souhaitez décupler votre plaisir à deux, vous pourrez trouver des sextoys de couple. Pour les couples hétérosexuels ou lesbiens, le gode lapin, évoqué précédemment, peut très bien faire l’affaire. Il y aussi un stimulateur en forme de « U ». Une partie stimule la femme (et l’homme) en vibrant dans le vagin et l’autre partie stimule le clitoris par aspiration ou vibration.

Le gode ceinture peut aussi s’utiliser, avec échanges de rôles (entre la femme et l’homme) ou pour la double pénétration. Le plug anal convient également dans ce registre.

4. Résistant à l’eau ?

Ce serait dommage d’oublier ce détail pendant votre achat. Vous pourrez opter pour un sextoy (notamment un vibromasseur) waterproof pour vous stimuler durant un bon bain (le plaisir n’est pas que sur le lit). Mais ce n’est pas l’unique intérêt. La mention « waterproof » (résistant à l’immersion dans l’eau) vous indique que vous pourrez également nettoyer efficacement votre sextoy, avec de l’eau tiède et du savon. Il est hors de question d’utiliser un sextoy qui vous donnerait, en plus du plaisir, des infections parce qu’il n’aurait pas été bien nettoyé.

5. Si c’est un vibromasseur : quel mode d’alimentation et quel mode de vibration ?

Pour votre vibromasseur, quoi de mieux que de l’utiliser pendant un long moment ! Pour cela, il faut veiller à ce qu’il ne se décharge pas vite (sinon les vibrations vont diminuer et gâcher le plaisir). Préférez donc des modèles rechargeables sur secteur (comme les smartphones) plutôt que ceux à piles. Le sextoy rechargeable perd rarement en intensité, se recharge et très vite et est non polluant (contrairement aux piles conventionnelles).

Et côté vibrations… jugez par vous-même quel type de vibration vous convient (forte ou douce) et quel doit être son rythme (constant ou variable). Testez les modèles en les positionnant contre vos narines (aussi sensibles que votre clitoris).

6. Joindre l’utile à l’agréable

C’est possible. Par exemple, avec des boules de geisha, vous pourrez tout en prenant du plaisir, faire de l’exercice. Optez pour des sextoys dont l’utilisation vous permet de renforcer votre plancher pelvien et tonifier votre vagin. Ainsi, avec de l’entraînement, vous arriverez à moduler votre propre plaisir et celui de votre partenaire.

boules de geisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.